Qui ne s’est gui?re senti un jour divise entre deux histoires…

Qui ne s’est gui?re senti un jour divise entre deux histoires…

Est-il possible d’aimer avec la meme intensite deux etres differents ?

Cette situation peut-elle s’eterniser ? Plusieurs psys expliquent, des hommes et des femmes racontent.

Rien a voir avec une passade, une faiblesse d’un soir dont l’empreinte s’efface aussi facilement que celle d’une main posee sur le sable. « Je rentrais du boulot, Joseph etait dans ma tete. Je jouais avec ma fille, le timbre de voix resonnait dans les oreilles. Je preparais le diner, ses mains se promenaient via mes epaules. Puis Laurent, mon mari, arrivait. J’etais contente de le retrouver. Parfois, je l’ecoutais et… parfois, je ne l’entendais plus. Je ponctuais chacune des remarques d’un sourire niais. Mais cette double histoire me devorait le coeur. »

On voit quatre ans, Lea, photographe de 42 annees, s’est partagee entre Laurent, le pere de sa fille, et Joseph, illustrateur, rencontre dans une soiree. Un adultere banal, comme des milliers d’autres, mais Lea en est convaincue : pendant une annee, celle-ci a adore deux hommes, avant de rompre avec le amant, la mort dans l’ame.

Une breche s’est ouverte

Pourquoi s’engager ainsi dans votre double life amoureuse ? Par peur de s’engager. Par desoeuvrement – tel Emma Bovary. Par besoin, chez les femmes, de nouer sexe et interdit. Par necessite, chez nos hommes, de scinder – d’un cote la « maman », de l’autre la « putain ». Par incapacite a lier tendresse et sensualite – tel le detaille Sigmund Freud dans ses documents, in notre vie sexuelle de Sigmund Freud (PUF, 2002)..

Ca devoile, dans bien des cas, soutiennent nos psychanalystes, nous en arrivons la quand une breche s’est subrepticement ouverte au sein d’ un couple deja constitue. « L’amour s’use et demande de l’entretien, estime le psychiatre et psychanalyste Didier Lauru, auteur de Pere-Fille, une affaire de regard(Albin Michel, 2006). Nous en avons moins pris soin, parfois malgre nous. Avec le temps, nous nous sommes ecartes l’un de l’autre. Une distance s’installe. Un espace s’ouvre, eventuellement au sentiment amoureux : soit c’est juste un beguin, soit c’est une belle histoire… » Nous pouvons aussi nous mettre a aimer deux gens parce que J’ai jeune fille ou le petit homme que nous etions, ainsi, qui manquait de confiance en elle ou en lui, a change. Nous avons grandi, nous nous sommes petit a petit debarrasse des interdits fixes par notre histoire personnelle et familiale.

Comme le rappelle J’ai philosophe et psychanalyste Anne Dufourmantelle, auteure d’En cas d’amour, psychopathologie d’une vie amoureuse (Payot, 2009), « nous sommes des etres multiples, rediges de plusieurs couches sensibles. Au fil des annees, nous evoluons. De nouvelles feuilles se deplient, faisant tomber les anciennes. Parfois, nous avons une potentialite en nous que nous n’avons gui?re pu developper, et nous avons aime quelqu’un qui exploitait ce que nous etouffi ons. Si nous nous sommes defait de des inhibitions, nous avons retrouve et travaille une telle qualite. Alors nous avons desinvesti le mari de votre besoin inassouvi qu’il incarnait. Et nous nous decouvrons de nouvelles attentes. C’est souvent a votre moment-la que se service la retrouve : quelqu’un d’autre va nous analyser au moment ou nous nous sommes delivres ».

Marc, 44 annees, marie, trois bambins, a decide de changer de vie, apres avoir suivi sans broncher la trajectoire tracee par le pere : cursus scientifique, grande ecole, avant de devenir ingenieur dans une grosse boutique. Apres ses etudes, il application de rencontre pour gens ayant un Г©cart d'Гўge a epouse Marie, rencontree en classe preparatoire. Ils font certains mois, il a demissionne de le poste. « J’etouffais, j’ai quitte mon boulot Afin de me lancer dans une formation d’ebeniste, ainsi, j’y ai croise Romane. Nous sommes tombes amoureux. Je ne veux nullement que la famille souffre. J’me sens bien, en securite avec eux. Sophie ne comprend jamais pourquoi j’ai demissionne, pourtant, elle fera ce qu’elle peut et essaye de me combler via la totalite des plans. Elle y parvenait jusqu’a present, mais cette histoire avec Romane me chavire. Je pense nombre a i§a, elle me manque bien le temps. »

Une double scene

Un conjoint eu a 19 annees, une rapide fille, ainsi, vingt ans de vie commune derriere i§a, Marion, 39 annees, chirurgienne, a, elle, la sensation qu’un deuxieme amour lui est tombe dessus sans qu’elle puisse y faire quoi que votre soit. Elle affirme tenir, tant bien que en gali?re, cette double scene. Si, pour l’instant, la position reste supportable, c’est parce que la nature des sentiments qu’elle eprouve pour tous des partenaires reste differente. Elle experimente avec le mari 1 sentiment profond fonde sur l’alterite : « Nos caracteres sont dissemblables, mais j’aime sa maniere legere et confiante d’envisager l’existence.»

Alors qu’avec le amant, elle redecouvre la fusion : « lorsqu’il a debarque dans mon service, j’ai compris ce qu’etait finir de foudre. Nous n’arrivions gui?re a detacher des yeux l’un de l’autre. Notre complicite reste amoureuse, sexuelle, intellectuelle. Je revis. Je ne sais jamais De quelle fai§on tout i§a se terminera, mais je n’ai aucune envie de renoncer a lui. » Marion vit deux instants de l’amour : l’enchantement de l’idealisation et le desir avec l’un ; la plenitude securisante d’un lien durable avec l’autre.

Leave a Reply

Your email address will not be published.